jeudi 8 mai 2014

Je veux des poules !

J'hésite, j'hésite, je sens que je vais encore faire une connerie… onéreuse en plus, forcément onéreuse… 
Visite de la ferme de Beaumont programmée pour la semaine prochaine. Et Didier semble ravi ! Il n'en a pas marre de mes lubies ? 





26 commentaires:

  1. J'avoue, c'est un bien joli poulailler ! Ne pas oublier de grillager DESSOUS avant de l'installer, les renards creusent...

    RépondreSupprimer
  2. Je demanderai à ma vieille voisine qui a des poules, mais je ne pense pas que les renards viennent en plein village.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils se gêneraient, tiens ! Ils vivent même dans les grandes villes !

      Supprimer
    2. Ouh la !!! Attention au renard. J'en ai vu en plein Marseille il y a une dizaine d'années et puis un sanglier courser une poule (mais pas celle des photos)
      Et pas une histoire marseillaise.

      Supprimer
    3. Ma voisine qui a pas de poules se promenant en liberté dans son jardin ne s'est jamais plainte d'attaque de renard. De plus, si vous regardez le poulailler, le dortoir est surélevé et dans la journée Bergotte veille (interdit de rire).

      Supprimer
    4. Surélevé ou pas, le renard peut s'y glisser qd même !

      Supprimer
    5. Robert Marchenoir8 mai 2014 à 23:48

      La voisine se promène en liberté dans son jardin ? Des mesures urgentes s'imposent !

      Supprimer
  3. C'est toujours mieux que des vaches…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça prend moins de place, c'est sûr !

      Supprimer
  4. Didier avait mal compris le sens de "poule" je suppose.

    RépondreSupprimer
  5. Chez nous, ce sont les fouines et les furets qui passent sous le grillage et tuent les poules...

    RépondreSupprimer
  6. Personnellement, je n'ai rien contre le fait de nourrir un renard de temps en temps…

    RépondreSupprimer
  7. C'est la terreur, cette peur du renard! J'ai adoré avoir des poules... mais ce qui me retient, ce n'est pas le renard pou la fouine, non, c'est la présence quotidienne! Mais sinon, ce n'est que du bonheur, un poulailler. Et le tien est bien joli!

    RépondreSupprimer
  8. D'un côté, les poules donnent des oeufs...
    Mais d'un autre côté, les vaches donnent du lait...
    Seul le coq est peut-être inutilement bruyant...

    RépondreSupprimer

  9. Puis-je savoir qui saignera les poules avant de les rôtir?Ah oui, Didier bien sûr... ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m’étonnerait que je puisse manger une poule que j’aurai dorloté pendant des années !

      Supprimer
  10. Choisissez des poules naines (certaines sont bonnes pondeuses et bonnes couveuses) qui seront plus à l'aise dans un poulailler de cette taille et qui -en plus- sont très décoratives. Evitez les races "spectaculaires" (nègre-soie) et/ou fragiles (poules huppées comme les Padoue ou Hollandaises ou aux pattes emplumées (Pékin) qui nécessitent un abri ou un parcours abrité de la pluie. Un conseil: Java, Hollandskriel, Sebright ou les variétés naines de grandes races (Ardennaises, Wyandottes etc). Un coq, au moins trois poules, c'est la bonne proportion. (J'ai élevé en amateur des volailles naines pendant une bonne trentaine d'années).
    D'autres questions? Quand vous voulez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pangloss, merci. J'aime beaucoup l'Ardennaise et mon choix allait vers des poules dites demi-naines. Pas plus de deux poules pour commencer et je vous appelle au secours si j'ai une question.

      Supprimer
    2. Pangloss j'aime aussi beaucoup la Vorwerk, 2ème photo ci-dessus.

      Supprimer
    3. Elles sont toutes belles pour qui les aime. J'ai élevé de nombreuses races y compris celles que je déconseillerais à un débutant (les Pékin ont eu ma préférence), pour le plaisir des yeux et pour la compagnie (élevées avec douceur, elles deviennent très (trop?) familières) autant que pour les œufs. Vous en verrez beaucoup, je l'espère, à la Ferme de Beaumont. Sinon, internet vous en montrera de nombreuses photos. Vous pouvez aussi prendre contact avec le Bantam Club Français qui regroupe de éleveurs amateurs et auprès duquel vous pourrez peut-être trouver l'adresse d'éleveurs dans votre région et vous donner quelques conseils. Ne vous décidez pas trop vite et préparez d'abord l'intendance pour accueillir vos nouveaux pensionnaires.
      Bon courage!

      Supprimer
    4. Oui, je vais d'abord tout aménager et merci pour le Bantam Club. Encore de bien belles poulettes celle-là.

      Supprimer
  11. Vous pourrez chanter, une poule sur un mur qui picorait du pain dur en chœur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pauvres, si vous saviez comme je chante faux !

      Supprimer
  12. La Mère Castor15 mai 2014 à 20:26

    C'est bête, une poule, et le coq chante tôt, mais j'en rêve moi aussi. (s'il faut signer un pétition -pour les poules, entendons-nous bien- j'en suis)

    RépondreSupprimer
  13. Par ici, ce sont les buses qui vident les poulaillers !
    Mifa

    RépondreSupprimer