dimanche 25 janvier 2015

Dimanche et Croix

Église Saint-Denis et Saint Martin, Gadencourt, Eure.


Je suppose que, dans les temps anciens, mais fort proches, le clocher n'avait nul besoin d'être éclairé : il était sa propre lumière, même dans la nuit, quand on ne le voyait plus ; l'œil ne le discernait plus : l'esprit le savait là. Et si l'esprit était en berne, un moment, si la bestialité humaine prenait les guides, le clocher était tout de même là, d'autant plus présent qu'il était invisible ; terrible et bienveillant.

11 commentaires:

  1. Un d'ces jours, l'vieux va nous faire d'la poésie.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette photo d'une église rurale qui tire sa beauté de la simplicité architecturale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la majorité des petites églises, oui.

      Supprimer
  3. Et en ces temps-là, le clocher était plus mélodie que lumière. Même s'il faisait le concours avec le coq pour être le premier à réveiller le voisinage.

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie photo (malgré le poteau électrique menaçant...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais mettre cette photo rassurante en fond d'écran.Merci Catherine!
      @ Christine: Vous pouvez toujours rogner le poteau avec photoshop.

      Supprimer
  5. Joyeuses Pâques Catherine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Christine et à vous aussi.

      Supprimer