dimanche 3 août 2014

Dimanche et Croix

En Auvergne, par Béa.


Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau ! Même si vous n'avez pas d'argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent et sans rien payer. 
Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi donc : mangez de bonnes choses, régalez-vous de viandes savoureuses !
Prêtez l'oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez. Je ferai avec vous une Alliance éternelle, qui confirmera ma bienveillance envers David.


Livre d'Isaïe 55,1-3. 

7 commentaires:

  1. Si on peut avoir du vin gratuitement... (Et de la bière ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la bière en Auvergne ? J'en doute.

      Supprimer
  2. Surprenante inadéquation "pas d'argent... acheter"; un achat ne se fait-il donc pas contre de l'argent? Et c'est repris par "acheter... sans argent... sans rien payer".
    Et "Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas"; si on a boisson et nourriture sans argent, si on ne dépense pas d'argent pour des futilités, on ouvre un livret de caisse d'épargne où l'on entasse ses lingots, alors!

    RépondreSupprimer
  3. je reconnais ND de Vassivière , près de Besse

    pour Nicolas , en Auvergne y a une foultitude de petits brasseurs artisanaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Béa ne se souvenait plus où avait été prise cette photo. Et voilà une bonne nouvelle pour Nicolas mais franchement, qu'il se mette au vin avec les délicieux fromages d'Auvergne !

      Supprimer

  4. La chapelle qui surplombe "l'aiguille creuse" est à vendre
    Le site de Notre-Dame de la Garde, qui surplombe l'aiguille creuse d'Etretat, a été rendu célèbre par l'auteur des "Arsène Lupin", Maurice Leblanc. D'où des offres hallucinantes :



    "La mise en vente de la chapelle a suscité une cinquantaine d'appels pour la transformer en commerce, kebab ou friterie : il faut dire que le site est fréquenté chaque année par des millions de personnes. "Pas question pour le vendeur de renoncer à la vocation cultuelle et culturelle de cette chapelle", indique Marie Merien. La mairie a fait part de son intention d'acheter la chapelle afin de la conserver en l'état. Trois mécènes sont aussi sur les rangs."

    Louise Tudy Le Salon beige.
    ....


    Majeur

    RépondreSupprimer